le blog des sisters

< Retour
La signification de la couleur des règles
SANTÉ ET RÈGLES  | Nov, 2019

La signification de la couleur des règles

Partager :

On prête souvent peu attention à couleur de nos menstruations jusqu’à l’apparition de symptômes plus inquiétants. Pourtant, elle doit être surveillée de près. Elle constitue une indication précieuse sur la santé du corps des femmes, et sur ce qu’il s’y passe à l’intérieur. À chaque couleur, sa signification, et son potentiel petit lot de surprises… 

C’est rouge, rose, bordeaux ou marron : a priori, tout va bien

Le sang des règles est habituellement rouge clair ou rouge vif. Si vous voyez cette jolie couleur coquelicot sur vos culottes menstruelles lavables, cela signifie que tout fonctionne bien. Vous êtes en bonne santé et la couleur de vos menstruations le confirme. 

Parfois, la couleur vire au rose, surtout le premier jour. Cela est dû au fait que la menstruation est encore relativement chargée de sécrétions vaginales. Ces substances, notamment la glaire cervicale, sont de couleur blanche et se mélangent au rouge des règles. Résultat : c’est un mélange rosé qui finit par atterrir sur vos protections hygiéniques lavables.

Les règles rosâtres peuvent également être causées par d’autres raisons. Les utilisatrices de contraceptifs par exemple, peuvent observer cette couleur. Un contraceptif hormonal type pilule réduit en effet la production d’œstrogènes, ce qui appauvrit le sang et peut le clarifier. En nous plongeant dans un état de grossesse hormonale, elle met notre appareil reproducteur « sur pause », ce qui peut également conduire à une absence de cycles... La plupart du temps, les femmes ont quand même leurs règles mais la couleur des menstruations devient très claire, car le sang est pauvre en œstrogènes. 

Des saignements rosâtres peuvent aussi annoncer une grossesse. En effet, pendant la nidation, lorsque l’ovule, fécondé par un spermatozoïde, s’implante dans la paroi de l’utérus, de petites déchirures peuvent survenir. Cela est dû à la rupture de petits vaisseaux sanguins, phénomène sans gravité. Si c’est ce petit saignement qui a provoqué un écoulement rosé, vous pourriez être enceinte !

Lorsque la couleur des règles devient plus foncée, cela est généralement dû à l’oxydation. Ce phénomène est pour sa part enclenché quand les menstruations entrent en contact avec l’air ambiant. Il est donc tout à fait normal d’observer des règles de couleur bordeaux, voire marron, surtout si vous êtes arrivée en fin de cycle et si ou si vos règles sont peu abondantes. 

Au cas où vous observeriez de petits caillots rouges, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Ce sont des fragments d’endomètre. Le mot fait peur mais rappelons que le sang menstruel est composé en grande partie de ces « morceaux » de paroi utérine, qui se détachent en l’absence de fécondation. C’est une situation normale et même une excellente nouvelle : vous assistez aux résultats d’un travail de nettoyage interne.

C’est rouge, rose, bordeaux ou marron : quand faut-il s’inquiéter ?

Parfois, même si la couleur de vos menstruations reste dans les nuances habituelles, certains symptômes peuvent attirer votre attention. Si vos règles sont rouge vif et durent plus d’une semaine, il est préférable de consulter un gynécologue. Cela peut en effet annoncer des dysfonctionnements internes, par exemple au niveau de la thyroïde. Si vos règles deviennent particulièrement abondantes, méfiez-vous : il se pourrait que vous ayez des fibromes dans la muqueuse utérine.

Les règles rosées sont inquiétantes lorsqu’elles s’accompagnent d’un affaiblissement ou d’un état de fatigue car il peut s’agir d’anémie. Parfois, un sang menstruel plus clair fait suite à une alimentation déséquilibrée ou insuffisante ou à une importante perte de poids. La couleur rosâtre témoigne alors d’un organisme qui s’affaiblit.

Enfin, au cas où la couleur des règles serait très foncée et qu’elles s’accompagneraient de certains symptômes tels que la fièvre, la difficulté à uriner ou de mauvaises odeurs, il est important de consulter. Il se pourrait que vous ayez un blocage au niveau du vagin, ce qui expliquerait l’oxydation du sang. 

C’est orange, gris ou noir : rendez-vous chez le médecin

D’une manière générale, si vous retrouvez des saignements menstruels ou des sécrétions orange au fond de votre culotte, cela fait penser à une infection vaginale, notamment à une vaginose bactérienne. Même s’il est quand même plus prudent de consulter, si vous n’observez aucune autre manifestation inquiétante, la couleur orangée pourrait tout simplement être provoquée par le mélange du sang aux sécrétions habituelles. Mais toute odeur, démangeaison ou sensation d’inconfort doit donner lieu à une consultation médicale d’urgence.

Des règles de couleur grise sont également typiques d’une infection vaginale. Si la couleur de vos règles est rouge, mais qu’elle vire subitement au gris, prenez vite rendez-vous chez un gynécologue. En cas de saignements rouges accompagnés de caillots grisâtres, il est possible que vous ayez fait une fausse couche... Enfin, si la couleur des règles devient très foncée ou noire, cela dénote une oxydation excessive, qui pourrait laisser penser à une obstruction vaginale et doit immédiatement être traitée.  

Les autres symptômes à surveiller

De nombreuses femmes font l’impasse sur l’observation de leurs règles et pour certaines, c’est encore un objet tabou que l’on cache. Cela devrait pourtant devenir une habitude dès la puberté, même avant l’apparition des premières règles. Il est très utile de s’informer sur son corps en observant la couleur de ses menstruations, du début à la fin du cycle et de la comparer à celle du mois dernier. 

Il est également important de remarquer toute irrégularité menstruelle : dysménorrhée (irrégularités au niveau du calendrier menstruel) ou aménorrhée (absence de règles) peuvent témoigner de fluctuations hormonales sans gravité ou au contraire annoncer des problèmes plus sérieux.

Il faut également rester attentif à l’abondance de votre flux menstruel. S’il vous faut changer de protection plus de 4 fois dans la journée pendant toute la durée du cycle menstruel, il faut peut-être consulter. C’est d’autant plus inquiétant si la durée du cycle s’allonge au-delà de 8 jours.

Si vous tentez de concevoir un enfant, il est capital de bien surveiller la couleur des règles et surtout les éventuels saignements pendant une grossesse. 

Enfin, pour tout saignement en dehors de la phase menstruelle habituelle, il est plus prudent de consulter, sauf en cas de spotting règles avéré.

Publié le : Nov, 2019
Partager cet article

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

D'AUTRES ARTICLES ?

Digestion et Règles : une cohabitation parfois douloureuse

Digestion et Règles : une cohabitation parfois douloureuse

Bien souvent, les règles ne sont pas faciles à vivre pour les femmes. Elles occasionnent un inconfort global, sont parfois...

Lire l'article
Insomnie pendant les règles : Comment y remédier?

Insomnie pendant les règles : Comment y remédier?

En général, bien qu’ils ne se présentent pas tous de la même façon chez chacune d’entre nous, une femme subit...

Lire l'article
Flo, l’application de suivi des règles et de la santé féminine

Flo, l’application de suivi des règles et de la...

Nous vous avions déjà parlé des applis Clue et Glow ; aujourd'hui, nous vous proposons de découvrir la petite dernière...

Lire l'article

Pourquoi choisir les sisters ?

Livraison offerte dès 40€

En savoir plus

60 jours pour essayer

En savoir plus

Composition irréprochable

En savoir plus

Les Sisters à votre écoute

En savoir plus