le blog des sisters

< Retour
Comment détecter l’endométriose ?
SANTÉ ET RÈGLES  | Oct, 2020

Comment détecter l’endométriose ?

Partager :

Comment détecter l’endométriose ?

Aujourd’hui, l’endométriose touche entre 5% à 20% des femmes qui sont en âge de procréer et une femme sur 2 qui se plaint de fortes douleurs dans le bas-ventre. Malgré l’importante quantité de personnes touchées chaque année en France, cette maladie était encore méconnue il y a peu.

Ces dernières années, un véritable mouvement a émergé en France et libéré la parole des femmes souffrant de cette anomalie. On voit de plus en plus de femmes s’exprimer sur les réseaux sociaux à ce sujet pour normaliser la maladie et la faire connaître au grand public.

Généralement connue comme une maladie qui génère une douleur abdominale particulièrement intense, l’endométriose n’est que rarement détectée. De plus, elle est souvent découverte en retard : certaines femmes ne découvrent leur maladie que 10 ans après les premiers symptômes. 

Mais alors, qu’est-ce qu’est vraiment l’endométriose ? Et surtout, comment détecter et soigner cette maladie ? Sisters Republic vous donne un tour d’horizon sur cette maladie gynécologique.

 

Qu’est-ce que c’est ?

La maladie de l’endométriose se caractérise par la présence de tissus semblables à l’endomètre en dehors de la cavité utérine comme :

  • Les ovaires
  • Les trompes
  • Les intestins
  • La vessie

Cette maladie est connue pour provoquer des fortes douleurs. Néanmoins, il peut arriver qu’elle soit asymptomatique, c’est-à-dire que la femme souffrant de la maladie ne ressent pas les symptômes. Dans ce cas, une prise en charge gynécologique n’est pas nécessaire. 

Les femmes atteintes d’endométriose peuvent ressentir les symptômes suivants :

  • Une dysménorrhée, c’est-à-dire des menstruations douloureuses.
  • Une dyspareunie : celle-ci fait ressentir des douleurs pendant les rapports sexuels.
  • Une dysurie qui provoque des difficultés à uriner.
  • Des ombilicales se traduisant par des douleurs dans l’abdomen.
  • De la cruralgie, c’est-à-dire des douleurs pelviennes. Ces dernières peuvent irradier jusque dans la jambe. 

La douleur que ressentent les femmes est souvent très intense et peut devenir un réel handicap. De plus, l’endométriose peut avoir une conséquence lourde : la stérilité.

 

Comment détecter la maladie ? 

Malheureusement, de nombreuses femmes souffrent d’endométriose sans le savoir et restent sans diagnostic. Ce phénomène est dû au manque d’information et de communication. 

Cette maladie peut être complexe à diagnostiquer. Le premier signe, le plus visible, est une douleur très forte pendant le cycle menstruel.

Si vous avez des règles particulièrement douloureuses, vous devez consulter un(e) gynécologue pour établir un diagnostic. L’expert va tout d’abord vous interroger sur :

  • Vos symptômes.
  • Si vous suivez un traitement.
  • Vos antécédents familiaux en termes d’endométriose ou de cancers gynécologiques.
  • Votre santé reproductive, c’est-à-dire l’âge de votre première menstruation, votre historique de grossesse, la fréquence de votre cycle, etc.

Ensuite, il pratiquera un examen gynécologique. Ce dernier est essentiel pour vous prescrire un traitement adapté.

Il existe plusieurs examens pour poser un diagnostic. 

L’échographie

Réaliser une échographie permet de détecter la maladie de l’endomètre mais également d’autres possibles anomalies comme :

  • Un kyste.
  • Des fibromes utérins.

Ces deux derniers peuvent aussi provoquer des symptômes similaires à ceux de l’endométriose.

Cette méthode d’examen est absolument indolore. Néanmoins, il n’est pas toujours suffisant si l’on suspecte une endométriose étendue. En cas de suspicion, un des examens suivants pourrait s’avérer nécessaire.

Quelle que soit la durée de tes règles et de ton flux, Sisters Republic a la culotte menstruelle qu’il te faut
choisis ton modèle
 

L’IRM

Également indolore, l’IRM permet d’observer avec précision les organes internes. Ainsi, le médecin pourra obtenir des résultats plus détaillés pour poser un diagnostic.

L’échographie endorectale

Cette technique n’est réalisée que lorsque l’endométriose est répandue jusque dans le rectum. Le médecin introduit une fine sonde. C’est une échographie pelvienne.

La laparoscopie

La laparoscopie est une intervention chirurgicale mini-invasive. Le médecin introduit une petite caméra via le nombril et d’autres outils à travers des mini incisions qui font entre 5 et 10 mm.

 

 

Les traitements contre l’endométriose 

Le traitement hormonal 

Les traitements prescrits varient d’une femme à l’autre. La plupart du temps, le médecin opte pour un traitement hormonal : la pilule en continu. Cette dernière se prend sans interruption, ce qui stoppe les règles. Ainsi, les douleurs diminuent.

Cependant, il arrive que la solution hormonale ne suffise pas.

Le traitement chirurgical

Le traitement chirurgical peut être de mise dans 2 situations :

  • La maladie est sévère, ce qui rend le traitement hormonal inefficace.
  • La maladie entraîne une infertilité ou d’autres lourdes conséquences.

 

Alors, il peut s’avérer nécessaire de retirer les kystes et les adhérences présentes dans la cavité abdominale par une procédure chirurgicale.

 

Il existe deux méthodes de chirurgie pour guérir l’endométriose :

  • La méthode conservatrice : elle ne retire aucun organe.
  • La méthode totale : le chirurgien procède à l’ablation de l’utérus et des ovaires de la patiente.

 

Astuces pour soulager les douleurs

 

En plus des traitements médicaux cités ci-dessus, il existe d’autres solutions pour apaiser la douleur.

 

La bouillotte chaude

La bouillotte chaude est une astuce de grand-mère totalement naturelle. Appliquer de la chaleur sur la zone douloureuse peut apaiser vos souffrances. Néanmoins, l’efficacité a ses limites selon l’intensité de la douleur.

 

La méditation

La psychologie joue un rôle déterminant lorsqu’on fait face à une forte douleur. En effet, le cerveau module la douleur. Il peut la rendre plus forte ou à l’inverse, la diminuer.

 

La méditation et la sophrologie permettent de se relaxer, de travailler sur le mental et de mettre de la distance entre soi et les douleurs.

 

L’ostéopathie

Cette technique permet de rendre ses organes plus mobiles et ainsi de calmer les adhérences et les contractures.

 

Le yoga 

En plus d’avoir de véritables vertus sur le corps et l’esprit, pratiquer le yoga pendant le cycle menstruel permet de diminuer les douleurs. En effet, votre corps reste actif et votre mental se détend. Si vous craignez des fuites ou taches malvenues pendant votre cycle, la culotte de règle se dissimulera parfaitement sous votre tenue de sport.

 

L’acupuncture

L’acupuncture rétablit les énergies du corps et de l’esprit. Elle peut permettre de réduire la douleur d’une zone précise.

 

L’alimentation

Enfin, il est possible de calmer la douleur en adoptant un régime alimentaire spécifique. Les experts suggèrent d’opter pour une alimentation basée sur des aliments frais, sains et bio.

 

Par exemple, vous pouvez ajouter à votre liste de course :

  • Des légumes variés.
  • Des protéines animales maigres.
  • Des lipides végétaux et animaux de bonne qualité.

 

Les culottes de règles Sisters Republic sont vierges de toutes substances ou additifs nocifs
choisis ton modèle
Publié le : Oct, 2020
Partager cet article

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

D'AUTRES ARTICLES ?

Instagram et les règles

Instagram et les règles

1- Censure et controverse Les règles : un sujet tabou Tabou parmi les tabous, le sujet des menstruations n’a pas fini...

Lire l'article
Les dangers des protections invasives

Les dangers des protections invasives

1- Quelles protections hygiéniques sont dites invasives ? A l’arrivée des règles, difficile de faire l’impasse sur vos protections hygiéniques...

Lire l'article
L'acupuncture pendant les règles

L'acupuncture pendant les règles

Les règles s’accompagnent souvent de nombreux désagréments liés au syndrome prémenstruel. Entre les crampes dans le bas-ventre, les maux de...

Lire l'article

Pourquoi choisir les sisters ?

livraison-culotte-menstruelle

Livraison offerte dès 40€

En savoir plus
test-gratuit-culotte-menstruelle

30 jours pour changer d’ avis

En savoir plus
composition-culotte-menstruelle

Composition irréprochable

En savoir plus
service-client-culotte-menstruelle

Les Sisters à votre écoute

En savoir plus