le blog des sisters

< Retour
Les règles précoces
CYCLE DES RÈGLES  | Mar, 2021

Les règles précoces

Partager :

Depuis 2014, l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) et l’Association Française des Pédiatres Endocrinologues Libéraux (AFPEL) alertent et informent le public au sujet de l’augmentation des cas de puberté précoce en France.

En 2017, une analyse présentée par Santé publique France a recensé 1 173 cas de puberté précoce chez des petites filles entre 2011 et 2013. Ce rapport montre que certaines régions sont plus touchées que d’autres par ce phénomène. En moyenne, on relève 2,68 cas pour 10 000 filles mais ces chiffres sont beaucoup plus élevés en Midi-Pyrénées et en Rhône-Alpes. Pourquoi les enfants qui grandissent dans les environs de grandes villes comme Toulouse et Lyon ont-ils plus de risques de développer des signes pubertaires prématurément ? Chez Sisters Republic, nos valeurs et notre mission consiste également à accompagner les adolescentes à vivre leur premières règles le plus sereinement possible, pour cette raison, notre culotte hygiénique est 100% adaptable a tout type de corps et à tout âge.

Pour mieux comprendre ce phénomène et s’en protéger, Sisters Republic vous explique tout sur les causes, les risques et les traitements des règles précoces.

Puberté et règles précoces : comment ça fonctionne ?

Chez les petites filles, les premiers signes de la puberté apparaissent généralement entre 9 et 12 ans. La puberté se déclenche lorsque le système hormonal arrive à maturation. Ce phénomène est commandé par le cerveau au niveau de l’hypothalamus et de l’hypophyse. Ces deux glandes libèrent des messagers hormonaux pour qu’ils stimulent les gonades. Chez les jeunes femmes, ces gonades sont des ovaires qui produisent des œstrogènes. Cette hormone engendre l’apparition des caractères sexuels chez les jeunes-femmes :

  • La croissance osseuse
  • Les glandes surrénales sécrètent des androgènes : début de la pousse des poils (pubis, aisselles, etc.), modification de la peau (plus grasse, acné…) et de la transpiration (plus odorante)
  • L’activation des glandes mammaires: les seins se développent
  • Un utérus fonctionnel : début de la menstruation

En général, les premières règles surviennent deux ans après le commencement du développement mammaire. La puberté précoce est plus fréquente chez les filles que chez les garçons. On parle de règles précoces lorsque les premières menstruations surviennent avant huit ans.

Quels sont les causes et symptômes des règles précoces ?

Certains signes annonciateurs de changements hormonaux avant 8 ans peuvent vous aider à détecter la puberté précoce :

  • Une poussée de croissance fulgurante
  • Des modifications d’humeurs pouvant évoquer la « crise de l’adolescence »
  • La poussée des seins

Les facteurs médicaux et les causes environnementales

L’origine des règles précoces peut être médicale. L’hypophyse peut être responsable des règles précoces lorsqu’elle présente une anomalie comme :

  • Un kyste
  • Une malformation
  • Une lésion évolutive

Le plus souvent, les règles précoces sont liées à des facteurs environnementaux comme :

  • Le surpoids
  • Les perturbateurs endocriniens

Les pédiatres ont constaté que la consommation quotidienne de sucre peut perturber les ovaires. Ce phénomène s’accompagne d’une prise de poids progressive dans l’enfance qui est souvent jugée responsable des pubertés précoces.

Les perturbateurs endocriniens

Depuis les années 90, les autorités de santé connaissent l’existence de nombreuses substances capables de dérégler le système hormonal chez les humains. Il en existe trois types différents :

  • Les phyto-œstrogènes naturellement présents dans le soja, les pois chiches, les haricots, le blé, le maïs, etc.
  • Les œstrogènes de synthèses, issus des contraceptifs et des traitements substitutifs de la ménopause, que l’on retrouve désormais dans les eaux usées et les rivières

Le troisième type de perturbateurs endocriniens, ce sont les xéno-œstrogènes présents dans les pesticides et les polluants industriels, comme :

  • Le bisphénol A qu’on retrouve dans les bouteilles en plastique et les boîtes de conserve
  • Les phtalates utilisés dans la fabrication des jouets, des emballages alimentaires et des cosmétiques

Ces substances perturbent l’organisme parce qu'elles imitent les hormones œstrogènes. Elles activent la puberté prématurément et déclenchent des règles précoces. Depuis 2013, le bisphénol A est interdit dans la conception des objets destinés aux enfants de moins de 3 ans. Il est aussi banni dans la fabrication des revêtements des boîtes de conserve et des tickets de caisse depuis 2015. Ces mesures ne suffisent malheureusement pas à protéger les enfants.

Quels sont les risques et les traitements de la puberté précoce ?

Si vous soupçonnez une puberté précoce chez votre enfant, il est préférable de consulter un pédiatre. Afin d’établir un diagnostic précis, le pédiatre analyse plusieurs données :

  • L’évolution de la courbe de croissance dans le carnet de santé
  • L’âge osseux de l’enfant grâce à une radiographie de la main et du poignet gauches
  • Une échographie pelvienne pour mesurer la maturation des organes sexuels (utérus, ovaires…)
  • Un bilan sanguin
  • Une IRM cérébrale

Un pédiatre endocrinologue évalue ensuite les risques de la précocité afin de mettre en place un traitement personnalisé.

Quels sont les risques liés à la puberté précoce ?

La précocité des règles peut engendrer des complications chez certaines femmes à l’âge adulte. Des règles précoces peuvent provoquer un arrêt prématuré de la croissance et empêcher les petites filles de dépasser 150 cm. La puberté précoce peut aussi être la cause :

  • De règles douloureuses ou irrégulières
  • Du diabète de type 2
  • De la ménopause précoce
  • De l’apparition d’une dépression ou de troubles du comportement avant 30 ans

Comment les règles précoces sont-elles prises en charge ?

Il existe un traitement qui stoppe l’activité de l’hypophyse et permet de suspendre l’évolution des signes pubertaires. Grâce à lui, les petites filles précoces peuvent grandir psychologiquement au même rythme que les autres enfants de leur âge et poursuivre leur croissance normalement. Ce traitement repose sur l’injection d’hormones analogues de la GnRH qui peuvent être prises à domicile à une fréquence mensuelle ou trimestrielle. Un accompagnement psychologique peut être recommandé pour aider à surmonter les bouleversements physiques et psychiques.

Ce traitement a tendance à augmenter l’appétit. Il va donc souvent de paire avec un suivi attentif du poids de l’enfant. Il s’agit de contrôler les apports en sucres rapides et d’augmenter l’activité physique. Parallèlement, il est important de limiter l’exposition de l’enfant aux perturbateurs endocriniens.

Le traitement prend fin vers l'âge de onze ans pour permettre à la puberté de s’amorcer. Les premières menstruations surviennent approximativement deux ans après la dernière injection. Le traitement n’a pas d’effets secondaires notables sur le long terme, ni sur la fertilité, ni sur le risque de cancer du sein à l’âge adulte.

Publié le : Mar, 2021
Partager cet article

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

D'AUTRES ARTICLES ?

Stérilet VS Implants : quelle est la meilleure solution ?

Stérilet VS Implants : quelle est la meilleure solution...

Pendant des années, on peut dire que les femmes ont eu très peu d’options lorsqu’il s’agit de contraception. En effet,...

Lire l'article
Les stérilets font-ils prendre du poids ?

Les stérilets font-ils prendre du poids ?

La prise de poids est une préoccupation courante chez les femmes qui choisissent une méthode de contraception, mais on pense...

Lire l'article
SOPK : tout savoir sur le syndrome des ovaires polykystiques

SOPK : tout savoir sur le syndrome des ovaires...

Savez-vous que des millions de femmes dans le monde souffrent du syndrome des ovaires polykystiques ou SOPK ? Non ? Eh...

Lire l'article

Pourquoi choisir les sisters ?

livraison-culotte-menstruelle

Livraison offerte dès 40€

En savoir plus
test-gratuit-culotte-menstruelle

30 jours pour changer d’ avis

En savoir plus
composition-culotte-menstruelle

Fabriqué avec du coton BIO

En savoir plus
service-client-culotte-menstruelle

Les Sisters à votre écoute

En savoir plus