le blog des sisters

< Retour
Le chocolat : notre allié pendant les règles
MIEUX VIVRE SES REGLES  | Feb, 2020

Le chocolat : notre allié pendant les règles

Partager :

Les fringales avant et pendant la période des règles, on connaît. Ce sont des envies irrépressibles de sucré et de gras qui nous poursuivent toute la journée et qui nous poussent à sortir du lit à 2 heures du matin pour chercher à manger. Et parmi ces envies incompréhensibles, il y a le chocolat pendant les règles. On a beau culpabiliser, on n’y résiste pas. Mais pourquoi donc ? Pourquoi ce besoin tyrannique d’avaler un carré, puis deux, puis la tablette toute entière ? Peut-être que les règles ne sont pas seulement une excuse pour s’autoriser des écarts gourmands, il y a en réalité une explication scientifique à tout cela.

Le chocolat, un besoin organique ?

Les femmes en âge de procréer, ayant régulièrement leurs règles, savent que les hormones leurs jouent souvent des tours. Les changements hormonaux durant le cycle menstruel entraînent diverses conséquences, dont le syndrome prémenstruel. Les symptômes surviennent 2 à 7 jours avant le début des règles et leur intensité varie d’une femme à l’autre : irritabilité et sautes d’humeur, maux de tête, seins douloureux, rétention d’eau et ballonnements… C’est la période où l’on a envie de crier sur son voisin ou de pleurer pour rien. C’est aussi à ce moment qu’on a subitement envie d’aliments riches en graisse et en sucre. Et oui, alimentation et règles sont liées. En fait, si notre corps réclame une nourriture particulièrement malsaine, c’est parce qu’il a des besoins de nature organique.

Le chocolat pendant les règles représente donc un besoin bien légitime. En effet, cet aliment contient à la fois beaucoup de glucides et d’acide gras. Or, ces éléments sont indispensables pour secréter de la sérotonine. Pendant la phase lutéale, le corps a besoin d’un apport de sérotonine pour son équilibre car les hormones ne suffisent plus. Les œstrogènes chutent tandis que la progestérone continue à augmenter. L’activité physique et le fait d’être amoureux favorisent la sécrétion de sérotonine mais lorsqu’on est seule et qu’on a la flemme de pratiquer une activité physique, le corps se rabat sur les sucres. Ceux-ci augmentent aussi le taux de sérotonine, même si l’effet est moins durable.

Par ailleurs, sachant que l’arrivée des règles s’accompagne généralement d’une baisse d’humeur, le corps cherche aussi à compenser cette petite déprime. Et pour y remédier, rien de mieux que le chocolat. Il contient une molécule miraculeuse associée au plaisir : la phényléthylamine. La production naturelle de cette molécule par le cerveau baisse également avec le taux d’œstrogènes et le chocolat pendant les règles apporte au corps ce dont il a besoin pour ne pas tomber en dépression. Vous savez désormais pourquoi on a autant envie de chocolat pendant les chagrins d’amour et les moments où l’on broie du noir : cet aliment représente un excellent anti dépresseur !

Le chocolat contre les douleurs menstruelles

Réguler notre humeur en consommant du chocolat pendant les règles, c’est bien. Mais il y a encore mieux : ce produit serait également bénéfique pour les femmes souffrant de règles douloureuses. Un confiseur suisse a même mis au point en 2016 une tablette spéciale pour lutter contre les douleurs liées aux menstruations. Marc Widmer (le chocolatier dont il est question) a baptisé son produit « Frauenmond » qui signifie littéralement « Lune féminine ». Un nom aussi poétique qu’évocateur, n’est-ce pas ? Contenant du cacao à 70 % ainsi que 17 herbes différentes récoltées dans les montagnes suisses, ce chocolat est présenté comme un doux remède contre les règles douloureuses. L’association des herbes et du cacao stimule la production de sérotonine pour soulager les douleurs menstruelles. En 2017, un chocolatier français a également commencé à proposer un chocolat bio plein de vitamines et presque médicinal censé aider à soulager la douleur pendant la période menstruelle.

Si le chocolat pendant les règles pouvait remplacer les antalgiques comme le paracétamol ou les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène, que demander de mieux ? L’efficacité n’est peut-être pas aussi systématique qu’en utilisant des médicaments, néanmoins, nous savons que le chocolat est particulièrement riche en magnésium, un anti-inflammatoire naturel. Le chocolat noir, pour sa part, est très riche en flavonoïdes. Ces puissants antioxydants naturels stimulent aussi la production de sérotonine pour booster votre humeur. Après un bon bain chaud, s’installer avec une bouillotte et une tablette sur votre fauteuil préféré vous aidera sûrement à oublier vos contractions et crampes menstruelles. Prendre du chocolat est également une bonne façon de commencer les journées difficiles que vous devez affronter au bureau pendant les règles.

Il est important de privilégier des produits de qualité qui ont gardé tous leurs nutriments et dont les minéraux n’ont pas subi de synthèse. Enfin, outre le chocolat pendant les règles, n’oubliez pas votre culotte hygiénique, la copine qui assure un confort optimal pour mieux faire face aux désagréments de ces journées particulières. Une bonne hygiène de vie est également nécessaire pour limiter les troubles des règles. Aussi, veillez à soigner votre alimentation pendant les règles.

Alors, on a le droit d’abuser de chocolat pendant les règles ?

De nombreuses femmes vont être contentes : elles ont enfin trouvé une excuse scientifique pour justifier pourquoi elles sont accros au chocolat pendant les règles. Au diable les régimes et le calcul des calories ! Plus besoin de culpabiliser après avoir avalé un petit carré de douceur. Attention toutefois, le sucre reste du sucre et il en est de même pour la graisse. Pas terrible pour la digestion, ce n’est pas parce qu’il booste le taux de sérotonine que le chocolat vous empêchera de prendre du poids si vous en abusez... Il doit avant tout rester un plaisir et une source de réconfort à apprécier : ce n’est pas la peine d’en faire votre aliment de base pendant vos règles.

Bref, comme toute chose, la douceur est dans la modération. Si vous êtes une adepte des remèdes naturels, essayez quelques trucs de grand-mère pour atténuer la douleur : tisane de sauge sclarée, infusion de gattilier, huile essentielle d’estragon… Le massage de la région pelvienne est aussi intéressant. Enfin, les médicaments restent également efficaces. Il faut seulement éviter l’aspirine, qui fluidifie le sang et risque de rendre votre saignement plus long et plus abondant.

Publié le : Feb, 2020
Partager cet article

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

D'AUTRES ARTICLES ?

Allergie au tampon : les symptômes et que faire?

Allergie au tampon : les symptômes et que faire?...

Les nouveaux produits hygiéniques disponibles aujourd’hui sont une vraie disruption sur le marché de l'hygiène féminine. On estime qu'une femme...

Lire l'article
My Cycles Period, une application très précise

My Cycles Period, une application très précise

Les menstruations n’échappent pas à la santé connectée. Il est désormais possible de suivre de près son cycle menstruel via...

Lire l'article
Règles longues : ce qu’il faut savoir

Règles longues : ce qu’il faut savoir

En moyenne, les règles durent 3 à 7 jours par cycle. Si vous avez des saignements au-delà de 8 jours,...

Lire l'article

Pourquoi choisir les sisters ?

livraison-culotte-menstruelle

Livraison offerte dès 40€

En savoir plus
test-gratuit-culotte-menstruelle

60 jours pour essayer

En savoir plus
composition-culotte-menstruelle

Composition irréprochable

En savoir plus
service-client-culotte-menstruelle

Les Sisters à votre écoute

En savoir plus