le blog des sisters

< Retour
Le jeûne menstruel
MIEUX VIVRE SES REGLES  | Mar, 2021

Le jeûne menstruel

Partager :

Pendant la période menstruelle, les messagers hormonaux s’activent pour débarrasser l’utérus de sa muqueuse si l’ovule n’a pas été préalablement fécondé au niveau des trompes de Fallope. De  nombreuses femmes ressentent alors des douleurs de règles. Afin de réguler leur flux menstruel, certaines d’entre elles se tournent vers une pratique ancestrale : le jeûne.

 

Le jeûne, qu'est-ce que c'est ?

Le jeûne désigne une période de privation de nourriture solide et parfois même de certaines boissons. Il s’agit d’une pratique millénaire qu’on retrouve dans de nombreuses religions ainsi que dans des traités médicaux très anciens. Il existe plusieurs méthodes pour procéder au jeûne :

  • Le jeûne sec: régime strict qui nécessite un accompagnement médical
  • Le jeûne intermittent(ou jeûne de seize heures par jour)
  • Le jeûne alterné: jeûne de 24h, un jour sur deux

Jeûner n’est pas une pratique anodine ! L’alimentation joue un rôle primordial pour la santé. Il est important de suivre les recommandations de professionnels afin de bien vous préparer et d’être informée des contre-indications. Vous pouvez consulter l’avis d’un praticien qui vous aidera à choisir une technique de jeûne adaptée :

  • Un diététicien
  • Un nutritionniste
  • Votre médecin généraliste

Le jeûne pendant les règles : est-ce une bonne idée ?

Chez de nombreuses femmes, le cycle menstruel est ponctué de symptômes inconfortables voire douloureux. Certaines femmes souffrent chaque mois de troubles dans lesquels vous vous reconnaîtrez peut-être :

  • Syndrome prémenstruel (irritabilité, indisposition, maux de tête etc.)
  • Rétention d’eau
  • Ballonnements
  • Nausées
  • Contractions
  • Caillots
  • Crampe pelvienne ou crampes abdominales
  • Maux de ventre
  • Troubles de la digestion
  • Dysménorrhée (règles douloureuses)
  • Ménorragie (menstruations abondantes)

Le jeûne est aujourd’hui particulièrement prisé pour ses vertus thérapeutiques et certaines femmes y ont recours pour soulager leurs règles très abondantes et douloureuses. On lui attribue de nombreux bienfaits pour la santé mais cette pratique est-elle vraiment compatible avec les règles ? Pour le déterminer, Sisters Republic vous explique les effets du jeûne sur l’organisme !

Pendant le jeûne, le foie utilise le glucose stocké dans les réserves de graisses. Réduire les apports caloriques peut alors se traduire par une sensation :

  • de fatigue
  • de faim
  • de diminution de la vigilance et des performances
Découvre les culottes de règles Sisters Republic, 12H sans fuite, ni odeur ni sensation d’humidité !
choisis ton modèle

 

Jeûner pendant les règles peut sembler contre-intuitif puisque les bienfaits de cette pratique n’apparaissent qu’après deux ou trois jours de jeûne, pendant la phase de cétogenèse. Au cours de cette période, le corps retrouve une certaine vitalité en raison de l’effet euphorisant que génère la production de cétones. Le jeûne engendre également un stress oxydatif modéré contre lequel le corps se défend en produisant des antioxydants. L’organisme est alors purifié et les effets du jeûne se révèlent :

  • Une peau renouvelée, débarrassée de ses impuretés (boutons, cernes, excès de sébum, etc.)
  • Un système digestif apaisé
  • Une perte de poids
  • Un état d’esprit serein et stable

Jeûner permet ainsi de réduire considérablement les symptômes qui peuvent survenir lors des menstruations. Pour que votre jeûne menstruel soit vraiment un succès, Sisters Republic vous révèle toutes ses astuces en plus de vous apporter les meilleures options de protections hygiéniques avec sa culotte de règle !

2- Comment faire un jeûne pendant ses règles ?

Pour les femmes qui souffrent de règles difficiles ou d’endométriose, pratiquer le jeûne intermittent chaque mois peut apporter du soulagement. Il diminue les troubles du cycle, détoxifie les reins sur-sollicités et apaise l’endomètre grâce à ses effets anti-inflammatoires. Commencez un jeûne de 16h par jour à l’approche de votre période de règles ; il s’agit de l’une des méthodes les plus simples et les moins risquées.

Cette pratique est très naturelle puisque de nombreuses personnes l’utilisent sans en avoir conscience. Vous pouvez commencer votre jeûne 24 ou 48 heures avant le premier jour des règles. Le principe est simple :

  • Mangez léger le soir aux alentours de 20h
  • Profitez d’une bonne nuit de sommeil
  • Ne vous alimentez pas avec de la nourriture solide au petit-déjeuner
  • Prenez un repas équilibré à midi
  • Vous pouvez profiter du goûter pour manger un petit snack sain
  • Mangez tôt et léger le soir
  • Recommencez, etc.

De cette manière, vous vous privez de manger pendant 16h et vous alimentez normalement les 8h suivantes, sous la forme de deux à trois repas.  En suivant cette méthode, vous ne devriez pas souffrir d’un sentiment de privation. Bien entendu, chaque femme est différente et peut réagir différemment. Si la sensation de faim est trop présente au début des règles, mieux vaut rompre le jeûne ! Votre organisme sait ce dont il a besoin : suivez votre instinct et restez à l’écoute de votre corps.

Afin d’optimiser les bienfaits du jeûne pendant la période des règles, il est aussi recommandé de :

  • Faire du sport (yoga, marche…)
  • Éviter les excitants (café, cigarette…)
  • Éviter les produits laitiers

3- Conseils, astuces et contre-indications

Une fois de plus, cette pratique n’est pas dépourvue de risques puisqu’elle peut mener à «une crise d’acidose » qui se manifeste sous la forme de migraines et de nausées. Afin de prévenir ces effets secondaires, il est recommandé de boire 2 à 2,5L d’eau par jour pour éliminer les déchets azotés de l’organisme.

Il est important de prendre des précautions puisque l’organisme puise son énergie dans les protéines musculaires lorsque le jeûne dure longtemps. Il peut alors être responsable d’une fonte musculaire et d’un affaiblissement du système immunitaire. Pour cette raison, le jeûne de longue durée est déconseillé chez les personnes minces. Par ailleurs, quelle que soit votre physionomie, pensez à consommer suffisamment de protéines en amont des périodes de restriction !

Enfin, jeûner est contre-indiqué chez les personnes qui souffrent de certaines pathologies ou dont la condition physique accentue les risques :

  • Anorexie
  • Grossesse et allaitement
  • Insuffisance hépatique ou rénale
  • Hyperthyroïdie décompensée
  • Artériosclérose cérébrale
  • Affection coronarienne
  • Diabète de type I
  • Décollement de la rétine
  • Ulcère de l’estomac
  • Maladies tumorales

En règle générale, si vous suivez un traitement lourd, il est déconseillé de pratiquer le jeûne. Par ailleurs, le jeûne thérapeutique est une cure médicale, nous recommandons donc impérativement de le réaliser sous suivi médical par des médecins formés ou dans des cliniques spécialisées.

 

A la recherche d’une alternative saine et éco responsable aux protections jetables ? Découvre les culottes de règles Sisters Republic.
choisis ton modèle
Publié le : Mar, 2021
Partager cet article

1 commentaire

Rubert le

Bonjour,

Merci pour cet article très intéressant. Je jeûné depuis deux mois maintenant et j’ai perdu 4 kg et il m’en reste 4 a perdre. Mais en période de règle je suis fatiguée et mes règles sont très douloureuses, j’ai du mal à jeûner et souvent je prends un kg. C’est très frustrant…

Merci en tout cas .

J’ai reçu ma culotte Colette j’ai hâte de l’essayer


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

D'AUTRES ARTICLES ?

Stérilet VS Implants : quelle est la meilleure solution ?

Stérilet VS Implants : quelle est la meilleure solution...

Pendant des années, on peut dire que les femmes ont eu très peu d’options lorsqu’il s’agit de contraception. En effet,...

Lire l'article
Les stérilets font-ils prendre du poids ?

Les stérilets font-ils prendre du poids ?

La prise de poids est une préoccupation courante chez les femmes qui choisissent une méthode de contraception, mais on pense...

Lire l'article
SOPK : tout savoir sur le syndrome des ovaires polykystiques

SOPK : tout savoir sur le syndrome des ovaires...

Savez-vous que des millions de femmes dans le monde souffrent du syndrome des ovaires polykystiques ou SOPK ? Non ? Eh...

Lire l'article

Pourquoi choisir les sisters ?

livraison-culotte-menstruelle

Livraison offerte dès 40€

En savoir plus
test-gratuit-culotte-menstruelle

30 jours pour changer d’ avis

En savoir plus
composition-culotte-menstruelle

Fabriqué avec du coton BIO

En savoir plus
service-client-culotte-menstruelle

Les Sisters à votre écoute

En savoir plus